Vous lisez :

PNL va ouvrir un pop-up store à Paris ce week-end

Partagez sur :

PNL

Posté par Erwan Helleux - 21 May 2019

PNL va ouvrir un pop-up store à Paris ce week-end

PNL ouvre un pop-up store du 25 au 26 mai, dans le 3e arrondissement de Paris. Un magasin éphémère où sera vendue la première collection de la marque QLF.

La semaine dernière, PNL dévoilait un énigmatique site, quelafamille.com, où les utilisateurs pouvaient rentrer leurs informations personnelles. Un site mis en ligne afin d’annoncer la première collection du duo des Tarterêts, issue de leur marque QLF. Jusqu’à aujourd’hui, pas plus d’informations. Seulement, ce matin, un compte fan des deux frères a bien reçu une lettre. À l’adresse que ce dernier avait rentré sur le site, dévoilé il y a quelques jours.

L’expéditeur ? QLF, rien que ça. En réalité, cette lettre est une invitation pour le pop-up store de la collection N°1 signée QLF. Ce dernier aura lieu au 16 rue des coutures Saint-Gervais, dans le 3e arrondissement. Pour les dates, ce sera bien ce samedi 25 et ce dimanche 26 mai, de 10h à 22h. Il faudra évidemment s’attendre à une foule importante venue découvrir et aussi acheter la première collection d’Ademo et NOS. Une collection dont le contenu reste inconnu pour le moment.

Vous lisez :

Fenty : Enfin plus de détails sur la maison de Rihanna

Partagez sur :

Maison FENTY by RIhanna

Posté par Erwan Helleux - 21 May 2019

Fenty : Enfin plus de détails sur la maison de Rihanna

Comme annoncé la semaine passée, Rihanna dirige désormais sa maison au sein du groupe LVMH. Si jusque-là peu d’informations avaient été communiquées, la star a dévoilé quelques informations concernant ce nouveau projet, à nos confrères du T Magazine du New York Times.

La maison Fenty se dévoile donc un peu plus. Cette marque du groupe LVMH se veut exclusivement unisexe. “Je pense que nous sommes dans un monde où chacun embrasse sa personnalité. Regardez Jaden Smith ou Childish Gambino“, déclare la native de la Barbade. Une île des Caraïbes au cœur des inspirations de la désormais directrice et créatrice de mode. Si elle avoue “s’utiliser comme muse“, les estampes et les cartes postales de son île natale feront partie de la première collection de la maison Fenty. Ils seront, en effet, apposés sur une série de tee-shirts, ou utilisés pour concevoir des jupes et des robes. Une vidéo publiée sur la chaîne de la maison dévoile aussi les premiers looks de cette nouveauté au sein de LVMH. Ainsi, on découvre toute une série de costumes et d’ensembles façon tailoring, mais aussi des pièces bien plus street. Les tenues s’illustrent dans des teintes souvent pastels, qui font rayonner un vestiaire chic et luxueux.

Mais il ne faut pas s’y tromper, Fenty n’est pas une maison comme une autre. La marque ne suivra pas le calendrier des saisons classiques et ne défilera pas lors des diverses Fashion Weeks. Rihanna et son équipe ont décidé de privilégier des releases que le public pourra retrouver sur le web ou dans différents stores éphémères. Un modèle qui casse les codes des grandes maisons, qui proposent souvent leurs collections six mois après leur défilé. À travers ce nouveau défi, Rihanna veut aussi représenter l’ensemble des femmes. Fenty présentera ainsi des collections allant jusqu’à la taille 46, une taille plus que rare lorsqu’on parle de pièces de luxe.

Finalement, si aucune informations n’a été donné sur la gamme de prix des collections Fenty, une date commence à se profiler concernant la sortie d’une première collection. Et c’est à Paris, le 24 mai, que Rihanna et sa maison Fenty ont décidé d’ouvrir un pop-up store. Pour l’heure, aucune information n’a été donné concernant le lieu où se tiendra cet événement qui marquera le lancement de la marque. Pour les non-franciliens, rassurez-vous, l’ensemble de la première collection Fenty sera ensuite disponible en ligne le 29 mai prochain. Cette première collection de la maison de luxe comprendra notamment du prêt-à-porter, des chaussures, des accessoires ou encore une ligne de lunettes de soleil.

Vous lisez :

Thilo Kehrer, toujours plus grand

Partagez sur :

Thilo Kehrer

sport

Thilo Kehrer, toujours plus grand

Posté par Mélodie Raymond - 21 May 2019

Recruté l’été dernier par le Paris-Saint-Germain, Thilo Kehrer reflète parfaitement le projet ambitieux du club francilien : créer tout un univers esthétique et luxuriant à partir du football. Et justement, quand il s’agit de rêver, l’espoir allemand ne se fixe aucune limite. Qu’il porte des Tiempo sur le terrain face aux meilleurs joueurs de la planète ou des Air Max 720 pour déambuler dans les rues de la capitale, Thilo est animé par son envie de gagner, surmonter les obstacles et ne rien laisser au hasard.

Thilo Kehrer
Jacket: Sandro
Sweat: Cheap Monday
Pants: Louis Vuitton
Socks: Stance
Sneakers: Nike Air Max 720
Sunglasses: CALVIN KLEIN

Première question, pourquoi parles-tu si bien français ?
J’ai grandi en Afrique avec ma famille. Au Rwanda, puis au Burundi. On ne parlait que français avant d’aller vivre en Allemagne quand j’avais 4 ou 5 ans. J’ai appris l’allemand et l’anglais mais j’ai gardé le français.

Comment s’est passée ton enfance en Allemagne ?
Très bien. J’ai pratiqué pas mal de sports, puis le foot s’est imposé comme une évidence. J’y jouais tout le temps sans jamais m’en lasser.

Et que retiens-tu de ton expérience à Schalke 04 ?
Je suis arrivé dans ce club à 15 ans et j’ai intégré l’académie. J’ai appris énormément d’un point de vue sportif mais aussi personnel. J’étais plus indépendant et je devais me débrouiller seul. La région de Schalke est très portée sur le football et les fans sont enthousiastes. Je suis très fier d’être passé par cette équipe.

Les stars sont souvent les attaquants. Quels sont les défenseurs que tu considères comme des exemples ?
J’aime beaucoup Roberto Carlos, sa vision du jeu et sa technique, mais aussi Sergio Ramos, qui est un vrai leader. Ce sont des joueurs qui m’ont inspiré. Sinon j’adore Ronaldinho et les joueurs qui savent faire seuls des différences sur le terrain.

Comment tu définirais ton style de jeu ?
Je dirais que j’ai un jeu dynamique, athlétique et efficace. J’essaie de défendre mon but tout en aidant mes coéquipiers offensifs quand ils en ont besoin.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le projet du Paris-Saint-Germain ?
Le PSG est le plus grand club de France et possède un bel avenir. Le club peut s’imposer en Europe parce qu’il y a de très grands joueurs ici. Et le côté lifestyle est très intéressant également.

Thilo Kehrer
Jacket: ZARA
Jacket: Sandro
Tee-shirt: Carhartt WIP x Trojan Records (disponible chez Graduate)
Pants: Stone Island
Socks: Stance
Sneakers: Nike Air Max 720
Sunglasses: Dior (disponible chez Marc Le Bihan)

Que peux-tu me dire sur ce lifestyle justement ?
Le PSG est toujours dans l’innovation et dans la recherche des dernières tendances, qu’elles soient sportswear mais aussi streetwear. Ce sont des initiatives que les autres clubs européens ne font pas forcément, notamment les collaborations avec Jordan, Bape ou Beats.

Quelles sont tes ambitions avec le PSG ?
On a une très bonne équipe avec beaucoup de potentiel et un bon état d’esprit. Je pense que l’on peut aller chercher n’importe quel titre.

T’es un espoir du PSG mais aussi un jeune talent de la sélection allemande. Comment vis-tu cette situation ?
Je profite de ce moment sans trop me mettre de pression. Ça ma fait très plaisir de pouvoir jouer avec le PSG et en équipe nationale. La seule pression que je ressens est celle que je me mets parce que je veux toujours faire plus et donner le meilleur de moi-même.

Que penses-tu de l’évolution graphique du maillot du PSG ?
J’adore parce que c’est moderne, voire visionnaire. Il est vraiment esthétique, et la collaboration avec Jordan pour la Ligue des Champions est vraiment très réussie. J’ai kiffé dès la première fois que j’ai vu le maillot.

Nike vient de sortir la nouvelle Air Max 720. Qu’en penses-tu ?
Elle est tout d’abord très confortable et polyvalente. On peut la mettre pour le style ou pour rester chez soi (rires).

Le message de la campagne “Go Bigger” est similaire au leitmotiv du PSG “Dream Bigger”. Te sens-tu représenté par cet état d’esprit ?
Oui ça me parle énormément parce que je pense qu’il est important de s’efforcer de poursuivre ses rêves, même les plus fous. Pour moi les limites ne peuvent être que mentales.

En tant que footballeur, quels sont tes objectifs ?
Remporter tous les titres (rires). Avec la Ligue des Champions en priorité, parce que c’est une compétition très spéciale.

Et personnellement, quels sont tes plus grands rêves ?
J’en ai plein, difficile à dire (rires). Un de mes plus grands rêves est de devenir l’un des meilleurs défenseurs, voire le meilleur. Parallèlement, j’espère être heureux et épargné des blessures durant toute ma carrière.

Comment se passe la saison actuelle ?
On a bien progressé depuis septembre. On a développé un bon état d’esprit, un bon style de jeu et une bonne cohésion. Avec la qualité des grands joueurs que l’on a, une bonne dynamique s’est créée.

« Le PSG est toujours dans l’innovation et dans la recherche des dernières tendances »

Et sens-tu l’exigence que les médias et que les supporters ont envers le PSG ?
Oui j’ai vu la différence avec Schalke, car l’attente n’est pas la même. On n’a pas le droit à l’erreur mais il faut s’adapter à cette situation et en faire une force. Cette pression nous permet de progresser et de nous surpasser.

Tu joues également pour la sélection allemande. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
C’est une grande fierté pour moi. Pouvoir représenter le pays où j’ai grandi une bonne partie de ma jeunesse est un sentiment très particulier. Surtout que plus petit, je regardais les matchs nationaux en rêvant d’avoir cette opportunité un jour.

Pour en revenir à la mode. Quelles sont tes sneakers préférées ?
Dur à dire parce que j’en possède beaucoup… Mais je ne vais choisir que des modèles Jordan : la 1, la 4 et la 11 !

Et pour les crampons ?
Je préfère les Tiempo, je les porte depuis un moment maintenant. Elles sont très confortables et épousent bien le pied notamment parce qu’elles sont en cuir.

Nike Air Max 720

“Il faut poursuivre ses rêves, les limites ne sont que mentales”

À ce sujet, comment s’est faite la connexion avec Nike ?
Ils m’ont contacté quand j’avais 15 ou 16 ans, j’étais encore à l’académie de Schalke 04. Ils m’ont présenté leurs projets et ça m’a vraiment plu. Surtout que je portais déjà Nike énormément ! C’était logique.

Tu es à Paris depuis quelques mois. De quelle manière décrirais-tu la ville ?
C’est vraiment une très belle ville, sûrement l’une des plus agréables au monde. Quand j’étais en Allemagne, c’était un rêve de vivre ici et ce rêve est devenu réalité (rires). Donc je pro te bien. Le plus difficile c’est les bouchons au final !

Thilo Kehrer

Sinon musicalement, qu’écoutes-tu ces derniers temps ?
Beaucoup d’artistes français, dont Maître Gims, la Sexion d’Assaut, Vegedream, Booba, Niska, Naza… Naza et Vegedream c’est grâce à Kimpembe (rires) ! J’écoute aussi le rap anglais et américain, par exemple Notorious Big, Tupac, Snoop Dogg, Stormzy…

Et quelques artistes allemands ?
Oui bien sûr, il y a Capital Bra, Xavier Naidoo, Azet et MLN. Ils sont tous très bons.

Que vas-tu écouter avant un match pour te concentrer et te motiver ?Tout dépend de mes émotions : quand j’ai besoin d’adrénaline, j’écoute Meek Mill ou Future, mais quand j’ai besoin de calme, je me dirige plutôt vers le R’n’b, voire le gospel.